Comment le livre fit entrer le Japon dans ma vie (partie 4)

with Aucun commentaire

Peux-tu nous parler de la couture sur papier ? Je ne connais pas du tout…

Il y a différents types de couture du papier.

Quand on a du papier plié en deux, on fait une couture de reliure dans ce que l’on appelle un cousoir

(photo cousoir plus bas)

Les cahiers sont cousus sur des ficelles ou des rubans perpendiculaires au dos du livre et restent en surface du dos du volume. Ça, c’est la couture idéale pour un relieur. On sait comment faire, c’est la base de la reliure : reliure venant du latin ligare : lier ensemble.

Dans certains cas, on a à relier ensemble des pages volantes (feuilles imprimées sur imprimante, thèses, registres d’état civil des communes…) et dans ce cas-là, comme on n’a pas de plis de papier, il faut créer quelque chose d’approchant. Aussi, il existe une technique comme en couture de tissu, qui s’appelle le surjet. On va créer des cahiers en prenant 6-8 feuilles (en fonction de l’épaisseur du papier : il faut pouvoir faire des trous à travers toutes les feuilles) on fait un surjet sur le bord des feuilles pour former « un dos ». Ce surjet peut être fait à la main mais c’est assez long à faire, d’autant que ce doit être une couture régulière et étroite. Il est aussi possible de le faire à la machine à coudre. Là, ça va plus vite et c’est régulier. C’est même assez agréable à faire !

Quand on a fait le surjet sur la totalité des feuilles, on obtient un certain nombre de cahiers qui pourront ensuite être cousus ensemble dans le cousoir avec la technique classique de reliure.

Un autre exemple de couture créée par Isa Aucouturier : les livres dont la couture forment le titre.

Léliancolies, recueil de poèmes de Léon Deubel, création originale de Isa Aucouturier : livre monté sur onglets, la couture du livre forme le titre, reliure IA 2013, Collection Bibliothèque Léon Deubel, Belfort.

Un exemple de duo album photo et livre d’or réalisé pour un mariage avec deux types de couture : reliure copte et livre prénoms

Livres réalisés à partir du faire-part de mariage, dans les couleurs du mariage, reliure IA 2013, collection privée.

Une couture fantaisie et une fois n’est pas coutume, le livre a une couverture en cuir.

Sonnets intérieurs, Léon Deubel, couverture en cuir brun brut, couture apparente avec du fil rouge, reliure IA 2013, Collection Bibliothèque Léon Deubel, Belfort.

Répondre